Arthur Adamov

Fils d’une riche famille arménienne qui possédait une partie des pétroles de la Caspienne, Arthur Adamov est né en 1908, à Kislovotsk, dans le Caucase, mais passera ses premières années à Bakou. Partie pour l’Allemagne en 1914, la famille est surprise par la guerre et se fixe en Suisse. Le père perd toute sa fortune au jeu alors que la révolution russe confisque les puits de pétrole. En 1922, la famille, appauvrie, retourne en Allemagne puis, en 1924, gagne la France où le jeune Adamov, parallèlement à sa scolarité chaotique, fréquente Montparnasse, rencontre les écrivains, notamment Roger-Gilbert Lecomte et Antonin Artaud avec lesquels il se lie d’amitié. Une vie de bohème qui s’étendra jusqu’à l’après-guerre où, en 1946, il publiera L’Aveu entamé sous l’Occupation. La mort de Lecomte en 1943, et celle d’Artaud en 1948 qu’Adamov avait aidé à faire sortir de l’asile de Rodez, sonnent comme un adieu à la poésie et aux confessions. La création théâtrale va prendre le relais.

Paru au Edition de Paris:

Actualités

Articles de presse

Fargue in Service Littéraire, Juillet-Août 2018

Mis à jour par tancrède le 11/6/2018

Fargue in Valeurs actuelles du 19 avril 2018

Mis à jour par tancrède le 24/4/2018

Manifestation culturelle

Mac Mahon

Mis à jour par baptiste le 21/10/2017

À paraître