Claude Dubois

En 1993, avec Robert Lageat, le taulier du Balajo, Claude Dubois avait publié Des Halles au Balajo. Il entrait au coeur du célèbre bal de la rue de Lappe et de plain-pied, dans ce qu’il appelle « le Paris populaire mâtiné voyou ». Sur cet univers, Dubois a écrit ensuite Paris gangster, Je me souviens de Paris, La Bastoche - Une histoire du Paris criminel, La rue Pigalle, etc. Au Balajo, Claude Dubois s’était lié à Jo Privat, accordéoniste et argotier époustouflant. Des projets s’étaient ébauchés mais, jusqu’ici, Dubois n’avait qu’évoqué Privat. Il rend enfin hommage au roi de « la boîte à frissons », comme le facétieux Jojo aimait taquiner son instrument. 

Paru au Edition de Paris: