Pourquoi l'antisémitisme ?

La question du pourquoi de l’antisémitisme reste entière, qu’il s’agisse de l’antisémitisme passé et de son aboutissement : l’extermination des Juifs d’Europe, ou de l’antisémitisme récent qui assassine encore un peu partout dans le monde. On préfère décrire le comment, énumérer les crimes, expliquer les méthodes, les circonscrire dans le temps ou les traiter comme des extensions idéologiques des régimes totalitaires.

En réalité, depuis plus de mille ans, ce désir de génocide n’a cessé, sous divers visages, de hanter l’Europe. En témoigne, au XIIe siècle, cette imprécation de Chrétien de Troyes, dans le Roman du Graal : « Les mauvais juifs… on devrait les tuer comme des chiens… », manifestation parmi bien d’autres de l’antisémitisme qui, dès l’origine, est au cœur de la chrétienté, notamment dans les Épîtres de Paul. Présent dans les Croisades, l’Inquisition, les pogromes, les expulsions, il réapparaîtra, sécularisé, sous la plume de Voltaire ; le brûlot sera ensuite transmis à gauche chez Marx, Proudhon, Bakounine, Fourier, et à droite chez les « chrétiens-germaniques » qui le livreront, prêt à l’emploi, aux nazis et à Hitler. Ce désir – manifeste dans l’islam – s’affirme dans les discours d’un Ahmadinejad et dans les actes d’un Mohamed Merah. À l’heure où la culture islamiste rencontre quelques complaisances sinon complicités dans les sociétés européennes, ressuscitant un irrationnel meurtrier que l’on croyait disparu, il est urgent de privilégier la réflexion sur « le pourquoi de l’antisémitisme » afin d’élucider le fantasme de « la solution finale » toujours actuel.

Fiche technique:

  • Date de parution: 28 mars 2013
  • Isbn: 978-2-84621-177-2
  • Format: 12,5 x 21cm
  • Pagination: 80 pages
  • Impression: Broché sous couverture quadri
  • Prix public: 9 €
  • Disponibilité: Disponible