Chroniques citoyennes d’un suicide programmé Couverture
Évelyne Tschirhart

Chroniques citoyennes d’un suicide programmé

17,00 €

Depuis une trentaine d’années, voire plus, notre pays s’enlise dans l’abandon de son identité : celle de la famille, de la religion, de la culture, pour laisser place à une société multiculturelle vouée à l’immigration incontrôlée, à la décadence politique au profit d’un totalitarisme encore feutré mais où la violence fait force de loi. La politique dévoyée des droits de l’homme a sapé les responsabilités régaliennes de l’État. Que ce soit à propos du traitement de la violence, de l’école qui a perdu sa fonction d’instruire au nom d’un égalitarisme forcené ; de l’islam qui étend ses tentacules dans toutes les sphères de la société ; de l’abandon des lois naturelles au profit d’une minorité agissante qui pousse à un changement anthropologique de la famille et de la reproduction encore jamais vu ; de l’art contemporain qui s’émancipe allègrement d’un patrimoine multi-centenaire au profit de l’ère du vide. Ce livre rassemble des billets d’humeur, des réflexions suscitées par la lecture de journaux, d’informations ubuesques et qui décrivent l’inanité des politiques et des journalistes face à la crise abyssale que traverse la France qui, sans un sursaut drastique, ne saurait se relever. Un livre mal-pensant à l’humour corrosif.

Fiche technique

Date de parution: 15 avril 2021

Disponibilité: Disponible

ISBN: 978-2-84621-311-0

Format: 15 x 23cm

Pagination: 192 pages

Évelyne Tschirhart

Professeur honoraire d’arts plastiques, peintre et photographe, Évelyne Tschirhart, passionnée par l’éducation, a publié quatre ouvrages aux Éditions de Paris : L’école à la dérive, Des élèves malades de l’école, Vive le travail !, L’école du désastre. Très présente sur le terrain, l’auteur participe à divers colloques et anime de nombreux débats.