Le sang des Justes

Vie et mort de Rolland, chef camisard

Pierre Laporte voit le jour dans une modeste famille cévenole en 1680, à Mialet près d’Anduze, lorsque commence pour les protestants la phase ultime des persécutions précédant la révocation de l’édit de Nantes de 1685.

Laporte, qui se fait appeler Rolland, participe dès ses débuts à l’insurrection camisarde et mène, au Désert, la vie haletante et périlleuse des révoltés pour leur foi. Refusant tout compromis, il combat jusqu’au bout, et souvent victorieusement, contre les troupes royales et les milices catholiques.

Trahi, il est tué le 14 août 1704, à vingt-quatre ans.

À travers cette figure emblématique de l’épopée camisarde, l’auteur exalte et ressuscite les grands moments d’une lutte exemplaire où, de 1702 à 1704, paysans et artisans tinrent en échec les meilleurs régiments du royaume. Un roman historique fondé sur une solide documentation, consacré au combat des héros de la liberté de conscience face à l’absolutisme du Roi-Soleil.

Publié initialement en 1685 et plusieurs fois réédité, le livre était devenu introuvable. Resserré, il reparaît aujourd’hui en même temps que Les mémoires sur la guerre des camisards de Jean Cavalier, compagnon d’armes de Rolland.

Fiche technique:

  • Date de parution: 10 février 2011
  • Isbn: 978-2-84621-142-0
  • Format: 12,5 x 21cm
  • Pagination: 272 pages
  • Impression: Broché sous couverture quadri
  • Prix public: 17 €
  • Disponibilité: Disponible