Pierre-Paul Rubens

« Rubens culbute toutes les barrières de la retenue et de la pudeur ; il s’affirme tragique et colossal ; il est une force de la nature qui passe ; il est au-delà du bien et du mal ; il est trop grand pour être jugé cynique. C’est grâce à de telles visions fixées sur la toile que Rubens, qui ne se distingue ni par la vigueur, ni par la grandeur des idées, ni par une philosophie stricte et directrice, s’apparente pourtant aux plus hauts des artistes qui fouillèrent le fond de l’humanité et lui firent proférer quelques-unes de ses paroles éternelles. » C’est un artiste prodigieux et fécond que le poète Émile Verhaeren célèbre dans la monographie qu’il lui consacre en 1910. Avec ardeur de ton et acuité de regard, Verhaeren examine l’oeuvre et la technique du grand peintre flamand à travers ses tableaux historiques et religieux ou ses portraits de cour les plus fameux, mais il se penche aussi sur la vie active de l’homme et son caractère. À l’heure où Rubens s’expose en majesté (Rubens Portraits Princiers, au musée du Luxembourg à Paris du 4 octobre 2017 au 14 janvier 2018) la renaissance de cette étude, depuis longtemps indisponible, s’avère très profitable pour mieux saisir l’ampleur et la modernité d’un maître de la représentation.

Fiche technique:

  • Date de parution: 5 octobre 2017
  • Isbn: 978-2-84621-251-9
  • Format: 15 x 23cm
  • Pagination: 80 pages
  • Impression: Broché sous couverture illustrée quadri
  • Prix public: 13 €
  • Disponibilité: A paraître