Survivant de l’age d’or Couverture
Michel Mourlet

Survivant de l’age d’or

Textes et entretiens sur le cinéma 1970-2020

18,00 €

À présent que le cinéphage boulimique ingurgite des giclées d’images jaillissant des écrans domestiques, qui se souvient du cinéphile, au sens historique et authentique du mot ? Cet individu bizarre qui courait d’un cinoche de Belleville à un festival italien, acheter un billet d’avion pour être le seul à découvrir à Londres un film d’Edward Ludwig ou d’Edgar Ulmer. Qui pourrait imaginer nos empoignades, Cahiers contre Positif, Mac-Mahoniens contre tout le monde ? Le signal objectif le plus net du déclin puis de la disparition de la cinéphilie est son transfert du champ des activités à celui de l’« archéologie du savoir ». Cela ne signifie pas qu’il n’existe plus aucun obsédé compulsif qui s’emballe pour certains cinéastes, en voue d’autres aux gémonies, se lance éperdument à la recherche d’œuvres méconnues. Ce qui a disparu, c’est la cinéphilie en tant que phénomène de société, léger sans doute à l’échelle d’une population, mais lourd de sens pour peu que l’on passe du quantitatif à la valeur culturelle. À deux ou trois exceptions près, Survivant de l’Âge d’or se compose de textes inédits sur papier et d’entretiens, notamment radiophoniques, réalisés à partir de 2011. L’ensemble se tient à l’écart des valeurs convenues, de toute pensée obligatoire et du cinématographiquement correct.

Fiche technique

Date de parution: 14 janvier 2021

Disponibilité: Disponible

ISBN: 978-2-84621-306-6

Format: 15 x 23cm

Pagination: 180 pages

Michel Mourlet

Romancier, essayiste, auteur dramatique, Michel Mourlet fait aussi partie de la petite cohorte encore en vie des « cinéphiles historiques », contemporains des débuts de la Nouvelle Vague. Théoricien du « mac-mahonisme » (du nom d’une salle de cinéma parisienne), école critique très active en matière de découverte et de diffusion de films, ses textes, désormais reconnus comme initiateurs d’un nouveau regard sur le cinéma, furent au centre de polémiques encore vivaces aujourd’hui.